8 min read 

Le Williams’ %R (généralement appelé Williams Percent Range ou Index de Surachat/Survente de Williams) est un outil d’analyse technique simple mais efficace qui excelle dans la détermination des niveaux de surachat et de survente. Cet indicateur fonctionne parfaitement à des intervalles de temps intrajournaliers, quotidiens, hebdomadaires et mensuels. En tant qu’oscillateur, il se déplace de 0 à -100 et est très proche du Stochastic dans son fonctionnement. Afin d’utiliser efficacement le %R, vous devez comprendre comment il fonctionne, de quoi il est capable et quelles en sont les limites.

Comment ça marche ?

Williams’ %R est un indicateur de type oscillateur, de nature assez similaire à celle de l’oscillateur Stochastic, la différence la plus notable étant leurs échelles. Le William Percent Range utilise une échelle de 0 à -100, alors que pour le Stochastic varie de 0 à 100. Le Stochastic peut également se vanter d’avoir une moyenne mobile, utilisée comme source de signaux croisés.

Williams’ %R compare le prix actuel aux prix de la période d’analyse

Cette période, utilisée par défaut par %R, est de 14 bougies. L’indicateur couvrira donc une période de 14 heures pour un graphique 1H et de 14 semaines pour un graphique 7D. Cependant, il est possible de changer ces paramètres pour augmenter la sensibilité de l’instrument (ou pour réduire le nombre de faux signaux). L’indicateur affiche la relation du prix actuel avec le prix maximum d’une période de temps donnée.

Maintenant, voyons les lectures de l’indicateur. Lorsqu’ils se rapprochent de 0, cela signifie que le prix actuel s’approche (ou dépasse) le prix le plus élevé observé pendant la période sélectionnée. Lorsque l’inverse est vrai et que l’indicateur atteint le seuil de -100, le prix actuel est inférieur au prix le plus bas de la période respective. Enfin, lorsque les lectures gravitent au milieu du canal, le prix actuel est égal au prix moyen de la période d’analyse.

Comment l’utiliser ?

Il existe plusieurs façon d’utiliser le Williams’ %R. Cet indicateur est le plus souvent utilisé pour déterminer les niveaux de surachat ou de survente, fournir des confirmations de dynamique et des signaux de trading.

Surachat/survente

Quand l’indicateur est au-dessus de -20, l’actif est considéré comme suracheté. Quand il tombe au dessous de -80, l’actif est survendu. La bonne chose est que l’indicateur utilisera les deux lectures comme par défaut. Par conséquent, vous n’avez pas à ajuster les paramètres avant d’activer ’indicateur. Ne vous laissez pas tromper par la simplicité apparente de cet outil : un surachat ne signifie pas toujours que le prix va baisser, tout comme une survente ne signifie pas nécessairement que l’action des prix va monter en flèche.

Les niveaux de surachat/survente peuvent être utiles pour déterminer les points d’entrée optimaux

Évidemment, toutes les tendances sont destinées à se renverser. Pourtant, les niveaux de surachat/survente ne vous disent pas quand attendre le renversement. De tels signaux peuvent être utilisés pour confirmer les lectures reçues d’autres indicateurs. Méfiez-vous des faux signaux et des signaux tardifs, car ils sont assez courants lorsque vous tradez avec un seul indicateur et sans confirmation.

Confirmations de Dynamiques

En trading, la dynamique est aussi importante que la direction de la tendance. Une forte dynamique signifie que la tendance est appelée à durer un peu plus longtemps. À l’inverse, lorsque la dynamique s’affaiblit, la tendance s’épuise et on peut s’attendre à ce qu’elle stagne ou même se renverse. Ce type d’information est très utile pour tous les traders.

Imaginez que vous ayez repéré une nouvelle tendance haussière. Si le %R atteint -20 et reste au-dessus, la tendance va probablement durer. Si l’inverse est vrai et %R reste au-dessous, la tendance risque de s’essouffler et, par conséquent, de s’inverser. La même règle s’applique aux tendances négatives. Quand l’indicateur est au-dessous de -80, la tendance est plus forte et on peut s’attendre à ce qu’elle dure. Quand il dépasse le seuil de -80, l’inversion est possible.

Deux fois de suite, la tendance positive s’essouffle avant que %R n’atteigne le niveau de surachat

Limites éventuelles

Comme la plupart des indicateurs, Williams’ %R ne doit pas être utilisé seul, étant donné qu’il fournit de nombreux faux signaux et des signaux tardifs. Et comme la plupart des indicateurs, il n’est pas en mesure de donner des signaux justes 100% du temps. Lorsque vous travaillez avec le Williams Percent Range, certains traders sortent trop tôt de la tendance, perdant ainsi une part substantielle de leurs bénéfices potentiels. Il est donc possible de garder la position ouverte tant que le prix est globalement plus élevé (plus bas pour les positions courtes), sans tenir compte des signaux fournis par le Williams’ %R. Il est important de rappeler qu’il reste un outil de trading, pas une stratégie prête à l’emploi.

Echangeons maintenant

REMARQUE: Cet article n'est pas un conseil en investissement. Toute référence à des mouvements ou niveaux de prix historiques est informative et basée sur une analyse externe et nous ne garantissons pas que de tels mouvements ou niveaux puissent se reproduire à l'avenir. Conformément aux exigences de l'Autorité européenne des marchés financiers (AEMF), le trading d'options binaires et digitales n'est disponible que pour les clients classés comme clients professionnels..


MISE EN GARDE GÉNÉRALE CONTRE LES RISQUES:


Les CFD sont des instruments complexes et comportent un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 76% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.