7 min read 

Nous connaissons tous ce sentiment rampant de peur et d’anxiété qui survient lorsque vous êtes enfin prêt à ouvrir la transaction et à passer le curseur sur le bouton d’achat ou de vente. Parfois, la situation peut devenir si grave que vous passez des minutes, voire des heures, à avoir peur d’ouvrir une position, même si vous savez que vous avez fait les recherches appropriées et que la position en question pourrait mériter votre investissement.

Même si vous ne ressentez pas d’anxiété au moment d’ouvrir la transaction, l’anxiété peut survenir au moment de quitter le marché ou même plus tard — lorsque la transaction est déjà conclue. Si vous vous trouvez parfois aux prises avec la peur et l’anxiété dans le cadre de vos transactions, cet article est pour vous. Lisez-le pour comprendre comment faire face aux émotions négatives et commencer à trader de manière calme et professionnelle.

Quelles sont les causes de la peur?

Tout d’abord, vous devez comprendre la nature de la peur. Comme pour tout autre problème auquel vous êtes confronté dans la vie, il est beaucoup plus facile de trouver la solution lorsque la cause profonde est évidente. Une fois que vous aurez compris comment cela fonctionne, vous comprendrez automatiquement comment vous débarrasser de l’anxiété liée au trading (ou du moins, de la minimiser).

La première chose à comprendre est qu’il n’y a rien de mal à avoir peur. La peur, tout comme l’anxiété, est une réponse naturelle aux mystères de l’inconnu. Lorsque nous ne savons pas avec certitude ce qui nous attend, nous sommes susceptibles de succomber à des émotions négatives, la peur étant l’une d’entre elles. Il convient de noter que la peur est aussi naturelle que toute autre émotion que nous ressentons. Le but de la peur est de vous tenir à l’écart du danger. Il n’est donc pas surprenant que le trading ne soit pas une exception. Pour votre conscience, la perte d’argent est un danger que vous voulez éviter. Ainsi, des émotions négatives y sont associées.

Comment faire face à l’anxiété?

Il n’est pas conseillé de se cacher de ses émotions. Tenter de les supprimer n’est pas non plus une option, car cela risque d’entraîner des niveaux de stress et d’insécurité encore plus élevés. Alors, comment gérer la peur et l’anxiété? Il y a deux choses qui contribuent généralement à un trading calme et sûr: 1) une vaste expérience, 2) votre compétence.

Commençons par l’expérience. Avez-vous déjà remarqué combien les choses deviennent plus faciles une fois que vous vous y êtes habitué? Si vous essayez de faire quelque chose de nouveau, vous risquez fort d’échouer ou de ne pas être à la hauteur pendant quelques temps. Il en va de même pour le trading. Plus vous faites de trading (étant donné que vous le faites régulièrement et de manière réfléchie), plus vous vous sentirez prêt. Après un ou deux mois de trading intense, vous vous sentirez automatiquement plus confiant. Dans ce cas particulier, vous n’avez rien à faire de spécial pour vous sentir calme et en sécurité, tout viendra naturellement.

Passons maintenant au deuxième point, qui est la compétence. Il est vrai qu’avec l’expérience viennent la détermination et le calme, mais ce n’est pas tout. Plus vous ferez du trading, mieux vous comprendrez le marché. Tout le monde s’accorde à dire qu’il est plus facile de se sentir en confiance quand on sait exactement ce que l’on fait. Lorsque vous savez exactement quand, pourquoi et comment ouvrir le trade, le processus de trading est beaucoup moins angoissant. L’analyse technique et fondamentale peut vous aider à développer les compétences et les techniques requises.

Conclusion

N’oubliez pas qu’il est normal de se sentir anxieux lorsque votre argent est en jeu. Cela fait partie du processus. Toutefois, lorsque vous ferez vos devoirs (utilisez une stratégie de trading bien élaborée, utilisez des indicateurs, ne vous engagez pas dans des transactions émotionnelles, respectez les règles de gestion des risques), vous verrez votre anxiété diminuer. Ne combattez pas votre anxiété, mais développez plutôt votre confiance.

Vers la plateforme