7 min read 

Bien que la connaissance du marché et des stratégies de trading soit extrêmement importante, ce qui l’est encore plus, c’est la psychologie du trader: comment contrôler ses émotions et faire face aux pertes. Les traders peuvent éprouver beaucoup de sentiments négatifs au cours de la journée. Peur, incertitude, colère, avidité, déception, etc. Les hauts et les bas émotionnels d’un trader débutant dépendent en grande partie des résultats de son activité, ce qui peut être préjudiciable à son bien-être général.

Lorsqu’un trader se retrouve pris dans le cycle sans fin d’échecs et de mauvais jugements, il peut être difficile de s’en sortir et de gérer la situation de manière rationnelle. Examinons les éléments qui font la psychologie d’un trader et voyons ce que le trader peut faire pour l’améliorer.

Comprendre la peur 

La peur de perdre est compréhensible, mais elle peut être extrêmement néfaste car elle prive le trader de la capacité de prendre des décisions rationnelles. De plus, la peur peut se transformer en colère et en autodévalorisation. Il est important de comprendre que la peur est une réaction naturelle à une menace. La peur ne reflète pas toujours la gravité de la situation: bien souvent, la peur est exagérée et inutile.

Un autre type de peur est le FOMO – la peur de manquer quelque chose (fear of missing out). Celle-ci conduit le trader à prendre des décisions précipitées régies par la crainte de ne pas profiter de quelque chose dont tout le monde autour semble bénéficier. Les traders FOMO peuvent acheter à prix fort et vendre à prix faible car ils ne comprennent pas le marché, leurs décisions sont influencées par la panique et la confusion.

Faire face à la cupidité 

Un autre extrême de l’échelle d’humeur du trader est la cupidité. Cette émotion fait que les traders prennent plus de risques alors qu’ils pourraient les éviter, par exemple, en gardant les transactions prometteuses trop longtemps, jusqu’à ce que la tendance s’inverse et annule le résultat. Et lorsque l’avidité est alimentée par la peur, elle peut avoir de graves conséquences.

Il n’est pas facile de vaincre la cupidité et il est rarement possible de la maîtriser totalement. Elle se manifestera encore dans certaines pensées du genre « si j’ouvre une transaction de plus, je pourrais avoir un meilleur résultat ». Mais reconnaître cela et réfléchir à ces pensées est un pas vers une approche de trading plus consciente.

Comment y faire face?

Faire face aux émotions est une tâche qui doit être considérée comme prioritaire. Pour maintenir une psychologie de trading saine, il faut créer un ensemble de règles et les suivre de près. Ces règles peuvent inclure l’objectif – les résultats finaux que le trader vise, les outils de gestion des risques tels que le stop loss et les restrictions de la balance commerciale. Elles peuvent également disposer d’une instruction détaillée concernant le plan de trading, qui décrit les conditions d’entrée et de sortie. Il est également possible de fixer un montant de perte acceptable et le résultat souhaité pour une journée.

Un tel ensemble de règles aidera un trader à fixer certaines normes de responsabilité qu’il pourra utiliser comme lignes directrices dans les moments d’instabilité émotionnelle. Il pourrait être utile de se tourner vers un tel ensemble de règles dans les moments de peur ou d’avidité et d’évaluer les décisions que le trader est sur le point de prendre par rapport au plan écrit.

Que peut-on faire d’autre?

En plus de fixer des règles, les traders peuvent également suivre leurs performances et les évaluer sur une certaine période de temps. Le suivi de son état mental peut également être utile, car il permet d’élaborer une stratégie pour lutter contre les émotions négatives à l’avenir. Examiner l’activité commerciale et ajuster l’approche actuelle en conséquence est une approche productive que de nombreux traders expérimentés utilisent.

L’acquisition d’une expérience professionnelle dans le domaine du trading permet également de contrôler le comportement irrationnel les traders novices devraient passer plus de temps à se familiariser avec le marché. Cela pourrait potentiellement les aider à se sentir plus confiants et moins influencés par les émotions.

Vers la plateforme