10 min read 

La règle d’or de la combinaison

Lorsqu’il s’agit de combiner différents indicateurs, il y a une règle de base: ne pas en faire trop.

L’application de plusieurs indicateurs sur le tableau n’améliore pas vos résultats. Au contraire, cela peut vous embrouiller et donner ou confirmer des signaux erronés.

Avant de combiner des indicateurs, il est important de comprendre la différence entre eux. Tous les indicateurs peuvent être divisés en plusieurs catégories:

1) Les indicateurs de tendance. Les indicateurs de suivi des tendances lissent le prix et suivent la ligne de tendance du graphique. Ils sont basés sur la performance passée de l’actif et montrent la tendance du prix et sa force. Ces indicateurs sont normalement placés sur la ligne du graphique.

2) Indicateurs de momentum (oscillateurs). Ces indicateurs visent à déterminer les niveaux de surachat et de survente et sont efficaces pour trouver les points de retournement des prix. Ils sont généralement affichés sous le graphique, de sorte qu’il est facile de les distinguer des indicateurs de tendance.

3) Les indicateurs de volume. Cette catégorie d’indicateurs indique le volume de l’actif tradé. Le suivi du volume est utile pour voir la force du mouvement des prix.

4) Indicateurs de volatilité. Ces indicateurs montrent dans quelle mesure le prix de l’actif change au cours d’une période donnée. Le prix doit être volatil pour qu’un trader puisse le trader, mais une forte volatilité est associée à un risque plus élevé.

Lorsque l’on combine des indicateurs, il peut être préférable d’utiliser des indicateurs de différents groupes, plutôt que plusieurs indicateurs du même type. Voyons quelques exemples de 3 combinaisons d’indicateurs utiles qui peuvent être appliqués dans le trading.

RSI + Bandes de Bollinger

Le RSI est un oscillateur dont les niveaux standards de 70 et 30 sont affichés sur le graphique. C’est une ligne qui fluctue entre les valeurs de 0 et 100, et lorsque la ligne se rapproche de 70, l’actif est considéré comme suracheté; lorsqu’il approche de 30, il est considéré comme survendu.

Les bandes de Bollinger (BB) se composent de trois lignes: une moyenne mobile exponentielle (EMA) et deux canaux de prix au-dessus et au-dessous de celle-ci. Elles indiquent les périodes de forte et de faible volatilité de l’actif. Plus les bandes sont éloignées les unes des autres, plus la volatilité est élevée et plus le mouvement est fort.

Avec ces deux indicateurs combinés, un signal d’achat est reçu lorsque les chandeliers franchissent la ligne inférieure des BB et que la ligne RSI franchit le niveau de survente et commence à monter. Un signal de vente est reçu lorsque le graphique franchit la bande supérieure et que le RSI se trouve au niveau de surachat, commençant à s’inverser vers le bas. 

Le RSI et les BB confirment tous deux un signal de vente

MMS + Stochastique

La moyenne mobile simple (MMS) est considérée comme un outil de base, mais en lissant les fluctuations de prix (bruit), elle peut aider un trader à voir l’image réelle de la direction du marché.

L’oscillateur stochastique affiche les niveaux de surachat et de survente possibles. C’est un indicateur avancé et il fournit l’indication d’éventuels renversements de prix. Il fonctionne bien lorsqu’il est combiné avec un indicateur retardé comme la MMS, qui est calculée sur la base des informations relatives à la performance passée de l’actif.

En utilisant ces deux indicateurs ensemble, les signaux suivants peuvent être indiqués. Lorsque le marché franchit la ligne de la MMS de bas en haut et que la ligne bleue de la stochastique croise la ligne rouge vers le haut, cela peut être le signe d’une tendance à la hausse. Un signal de tendance à la baisse est reçu lorsque le marché franchit la ligne de la MMS de haut en bas et que la stochastique montre la ligne bleue franchissant la ligne rouge vers le bas. 

La MMS et la stochastique donnent un signal de tendance à la hausse

ATR + SAR parabolique

L’ATR est un indicateur de volatilité, il n’indique pas la direction de la tendance, mais il mesure la volatilité du marché. Et lorsque le marché est instable, il indique les opportunités de trading potentielles. En même temps, l’ATR peut aider le trader à décider de la fixation du niveau de Stop Loss. Dans les moments de forte volatilité, il existe un risque plus élevé, qui peut être géré avec un Stop Loss.

La combinaison de l’ATR avec le SAR parabolique – un indicateur de tendance – peut aider le trader à trouver des points d’entrée pendant un marché à tendance tout en fixant des niveaux de Take Profit et de Stop Loss potentiellement plus précis.

En combinant ces indicateurs, on peut surveiller les signaux émis par le SAR parabolique. Un signal d’achat est reçu lorsque la ligne pointillée est en dessous du graphique des prix. Un signal de vente est reçu lorsque la ligne pointillée est au-dessus. Un point d’entrée possible est marqué lorsque le SAR parabolique se déplace d’une position à une autre (par exemple, elle passe d’une position au-dessus du graphique de la bougie à une position en dessous).

Le SAR parabolique indique les points de retournement possibles, tandis que l’ATR indique les périodes de volatilité plus ou moins forte

Conclusion

Les combinaisons d’indicateurs techniques peuvent constituer un outil d’analyse puissant et la compréhension de la manière de procéder est très précieuse pour un opérateur. Cela dit, il est important de comprendre qu’il n’existe pas d’indicateur ou de combinaison d’indicateurs qui permette d’obtenir des signaux précis à 100% en permanence. Tout indicateur peut montrer de temps en temps des signaux faux, c’est pourquoi le trader doit appliquer les stratégies de gestion des risques nécessaires.

Tradez maintenant