10 min read 

Comment la pandémie affecte-t-elle les marchés financiers internationaux et comment faire du trading en cette période d’incertitude? Ce ne sont pas les seules questions auxquelles nous tenterons de répondre dans cet article. Lisez cet article pour savoir comment vous pourriez éventuellement adapter vos techniques de trading à l’épidémie de coronavirus.

Que se passe-t-il?

Le coronavirus a affecté les marchés financiers mondiaux de plusieurs façons. Il est difficile de dire aujourd’hui, alors que l’épidémie n’est pas encore terminée, dans quelle mesure, mais elle l’a certainement fait. Le S&P 500 a perdu plus d’un tiers de sa valeur entre le 19 février et le 23 mars. Le Dow Jones Industrial Average a perdu encore plus (jusqu’à 36 %) au cours de la même période. Bien que la croissance ait repris, ces deux mesures indiquent une perturbation d’une ampleur considérable de l’économie mondiale, qui n’avait pas été observée au cours des cinq dernières années. De plus, les conséquences économiques de la dernière pandémie mondiale ne se limitent peut-être pas à cela. Il pourrait y avoir des effets non encore découverts ou différés qui se révéleront plus tard.

Le S&P 500 a perdu un tiers de sa valeur en seulement 1 mois

Malgré la récente reprise, le ralentissement économique en Chine, aux États-Unis et en Europe risque toujours de déclencher une véritable crise financière. Il est fort probable que le PIB mondial de l’année en cours en subisse les conséquences.

À quoi faut-il s’attendre?

Selon Roland Berger, un cabinet de conseil européen indépendant, le scénario de « reprise rapide » est déjà hors de question. Ses spécialistes estiment également que la perturbation durera de 4 à 12 semaines. La Chine est plus avancée sur la courbe du coronavirus, son économie est de nouveau sur les rails (du moins, selon le gouvernement chinois lui-même). L’Europe et les États-Unis, en revanche, ne comprennent pas encore pleinement les effets de COVID-19. Leur rétablissement prendra un certain temps.

Certaines industries seront encore plus touchées que l’économie en général. Les compagnies aériennes, le tourisme et le commerce de détail (à l’exclusion des produits de grande consommation) en subiront les conséquences. Il en va de même pour l’industrie automobile, la logistique et l’industrie pétrolière et gazière. Les services financiers, au contraire, seront beaucoup moins touchés. Néanmoins, les conséquences de la pandémie seront ressenties par toutes les industries dans une certaine mesure. Il faudra certainement un certain temps à l’économie mondiale pour se remettre sur les rails.

Impact du coronavirus sur le PIB, 2 scénarios

Les spécialistes de Roland Berger estiment également que dans le pire des cas, l’épidémie déclenchera une crise mondiale. Dans ce cas, le PIB affichera une croissance de 0,3% en Chine en 2020 et diminuera de 9,3% en Europe et de 10,4% aux États-Unis. Quel que soit le scénario, il est de l’obligation du trader d’être préparé à tout ce qui peut arriver.

Comment adapter votre stratégie?

Maintenant que vous savez que l’épidémie de coronavirus affecte l’économie mondiale de plusieurs façons, comment pourriez-vous ajuster votre stratégie de trading? En tant que trader, vous devez savoir comment gérer votre capital de trading et spéculer sur la volatilité.

Il convient de se rappeler que les marchés sont beaucoup plus sensibles aux mauvaises nouvelles en ce moment. Tout signe de mauvaise performance financière peut altérer les investisseurs et faire plonger l’actif.

Voici ce que vous pouvez faire lorsque vous tradez des CFD sur actions pendant la pandémie:

  • Suivez de près toutes les nouvelles associées à une entreprise particulière. À l’heure actuelle, lorsque le niveau d’incertitude est particulièrement élevé, toutes les annonces négatives peuvent être préjudiciables au cours des actions. Pour certains secteurs, on peut s’attendre à des licenciements massifs et à une croissance négative.
  • Vous pouvez rechercher des entreprises dont les fondamentaux sont solides et dont le cours est en baisse, car elles ont un potentiel de reprise.
  • Vous pouvez envisager d’ouvrir des positions courtes pour des entreprises dont vous savez que leur cours va se déprécier.

Voici ce que vous pourriez faire en tradant des options et du Forex pendant la pandémie:

  • Vous pouvez suivre de près toutes les nouvelles associées à un pays particulier. La présence croissante de COVID-19 peut avoir un effet négatif sur le taux de change des monnaies nationales des pays touchés, pas nécessairement en raison de ses conséquences démographiques mais plutôt par le biais de la stagnation économique.
  • Vous pourriez envisager de trader les monnaies des pays non touchés par l’épidémie.

Quelle que soit la technique de trading que vous utilisez et la façon dont vous l’adaptez aux événements récents, il est important de respecter les règles de base de la gestion des risques. Par exemple, vous pouvez éviter d’allouer plus de 2% de votre capital de trading.

Il est également important de maîtriser ses émotions. N’oubliez pas les principes postulés par Benjamin Graham dans son livre « The Intelligent Investor ». Selon ces principes, l’investisseur intelligent ne se précipite pas pour vendre pendant la crise et hésite à acheter pendant le boom. Ce que nous voyons maintenant est un exemple clair du premier: beaucoup de gens paniquent et vendent leurs actifs, ce qui est une stratégie sous-optimale pendant la récession. Conformément au principe « acheter bas, vendre haut », un ralentissement pourrait être une bonne occasion pour les investisseurs d’acheter les actifs de leur choix avec une décote. C’est un point à retenir lors de l’ouverture de transactions sur la plateforme.

Source: Latest update of our corona economic impact series

Vers la plateforme