4 min read 

Presque tout ce que les gens font comporte une composante cyclique saisonnière. Les marchés boursiers ne font pas exception. Ce phénomène est difficile à expliquer, mais il est encore possible d’utiliser la saisonnalité à votre avantage. Les investisseurs à moyen et long terme ne sont pas les seuls à pouvoir en bénéficier. Les traders à court terme peuvent également utiliser ces informations à bon escient. Il est communément admis que la plupart de l’argent sur le marché boursier se fait entre le 1er novembre et le 30 avril (ce qu’on appelle l’hiver), tandis que la période entre le 1er mai et le 31 octobre (ce qu’on appelle l’été) devrait être évitée. Mais est-ce juste une légende de Wall Street?

En 2012, deux professeurs de l’Université Massey ont écrit deux articles sur ce sujet précis: Are Monthly Seasonals Real? A Three Century Perspective et The Halloween Indicator: Everywhere and all the time. Les résultats, obtenus à partir de 108 pays et de 319 années d’observation, concluent que la fracture été-hiver est plus que réelle.

Le tableau ci-dessous présente les rendements moyens mensuels du marché boursier (source):

Janvier et décembre sont les deux mois les plus rentables de l’année, tandis que septembre et octobre affichent la pire performance globale. Comme vous pouvez le constater, l’hiver est en moyenne plus rentable que l’été, ce qui ne signifie pas nécessairement que le marché se comportera de la même façon chaque année. Bien sûr, lorsque 300 ans d’histoire sont observés, des valeurs aberrantes se présentent inévitablement. Cependant, les tendances générales, observées au fil des siècles, peuvent vraiment en dire long sur la nature des fluctuations saisonnières et vous donner un avantage. En fin de compte, c’est à vous d’utiliser ces connaissances dans vos activités de trading.

Comment utiliser ces informations dans le trading? Un investisseur haussier peut préférer trader pendant les mois avec un rendement moyen plus élevé: décembre, avril, janvier. Un investisseur baissier, en revanche, peut choisir d’ouvrir une position courte en juillet, septembre ou octobre.

Bien sûr, vous n’êtes pas assuré de rester dans l’argent lorsque vous suivez les tendances saisonnières. Après tout, votre succès (ou votre échec) dépendra surtout de votre stratégie de trading. Pourtant, sur les marchés financiers, il est toujours bon d’en savoir plus que les autres.

Vers la plateforme