Étiquettes :
9 min read 

Beaucoup de traders croient en l’analyse technique ou fondamentale. Les adeptes de la première affirment que le marché est une machine de validation parfaite et que tous les facteurs (qui peuvent affecter le prix des actifs et sont largement connus) sont par défaut reflétés dans le graphique des prix. Il peut donc être utilisé seul dans le processus de décision. Les partisans de l’analyse fondamentale accordent plus d’attention à la valeur intrinsèque de l’actif, qui, selon eux, n’est pas toujours prise en compte par le marché. Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons examiner de plus près les deux types d’analyse et décider laquelle choisir — s’il y a lieu d’en choisir une.

L’analyse fondamentale

L’analyse fondamentale est une méthode d’évaluation des actifs basée sur le concept de valeur intrinsèque. Cette dernière est la « vraie » valeur d’un actif sous-jacent, qui n’est pas toujours reflétée dans son prix de marché. En effet, lorsque nous disons qu’une action se trade à prime ou avec une remise, nous voulons dire que son prix de marché n’est pas identique à sa valeur intrinsèque. Les facteurs économiques, financiers et politiques sont pris en compte pour évaluer un titre d’un point de vue fondamental. L’objectif final de ce type d’analyse est de parvenir à un prix cible, qui peut ensuite être comparé au prix du marché. Si le prix intrinsèque est inférieur au prix actuel, il est judicieux d’envisager la vente de l’actif. Dans le cas contraire, il est judicieux de l’acheter.

Bien que cette méthode soit généralement appliquée aux actions, elle peut en fait être utilisée pour presque tous les actifs. Afin d’évaluer une paire de devises (tradée sur le marché Forex), il peut s’agir, pour le trader, d’examiner le taux d’intérêt directeur, le taux d’inflation et le taux de croissance du PIB. Tous ces éléments peuvent fortement influencer le taux de change. Pour les actions, les bénéfices, les revenus et leurs dérivés jouent le rôle le plus notable. Warren Buffett, surnommé l’Oracle d’Omaha, est un adepte de cette approche en particulier.

Voici un exemple d’analyse fondamentale et de son fonctionnement. Lorsque Facebook a publié l’un de ses rapports sur les bénéfices à l’époque, le marché s’attendait à une augmentation de 43% des bénéfices, mais l’entreprise n’a affiché qu’une augmentation de 42%. Cela et le ralentissement de la croissance des utilisateurs ont entraîné une baisse de 20% du cours de son action. Tout un coup! Il faut dire qu’une telle chute des prix n’aurait guère pu être prévue à l’aide d’une analyse technique.

N’oubliez pas que tous les facteurs fondamentaux n’étant pas quantitatifs, il peut y avoir deux interprétations opposées d’une même série de relevés.

L’analyse technique

L’analyse technique, quant à elle, est basée sur l’utilisation de données historiques du marché, à savoir le volume et le prix des échanges. Ce type d’analyse ne s’intéresse pas particulièrement à la valeur intrinsèque et à ses applications pratiques. Les analystes techniques estiment que la performance passée de l’actif, affichée sur le graphique des prix, est une meilleure indication de son comportement futur que sa valeur intrinsèque. Cette école de pensée postule que des modèles peuvent être observés dans le comportement de tout actif et, surtout, qu’ils ont tendance à se répéter dans le temps. Les analystes techniques tentent donc de prévoir ces tendances et d’en tirer parti.

Comme toutes les informations importantes sont ouvertement disponibles sur le marché (toute autre information serait considérée comme un délit d’initié, ce qui est illégal), on pense que le prix reflète toujours « la somme totale des connaissances de tous les participants au marché ».

Chaque actif tradé sur le marché est soumis aux lois fondamentales de l’offre et de la demande. Une offre faible et une demande élevée poussent le prix de l’actif à la hausse. À l’inverse, une offre élevée et une demande faible le font baisser. Les analystes techniques suivent les écarts entre ces deux lois afin de prédire les performances futures de l’actif. Au fil des ans, une grande variété d’indicateurs d’analyse technique ont été créés. Certains d’entre eux aident à déterminer la tendance qui prévaut. Les autres excellent à repérer les renversements de tendance. Il n’existe pas de meilleur indicateur unique. Chacun d’entre eux a des caractéristiques uniques et aide à résoudre un problème particulier.

On peut dire que si l’analyse fondamentale est payante sur des périodes plus longues, l’analyse technique est surtout utilisée par les day traders et les traders travaillant sur des périodes plus courtes.

Laquelle choisir?

Vous pensez peut-être qu’il existe un type d’analyse qui correspondra mieux à votre style de trading, et vous avez peut-être raison. Toutefois, comme il n’existe pas d’indicateurs techniques uniques, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise méthode pour prévoir les fluctuations de prix futures. Il vaut mieux considérer les techniques d’analyse technique et fondamentale comme les deux faces d’une même pièce qui se complètent parfaitement. Selon Michael Marcus, un trader emblématique qui a multiplié son compte par 2500 en dix ans, l’analyse fondamentale et l’analyse technique devraient toutes deux confirmer votre prévision de clôture d’une transaction dans le vert. Cela ne signifie pas que cette combinaison n’échouera jamais. Néanmoins, les chances d’un résultat positif sont beaucoup plus élevées de cette façon.

*Les informations concernant les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Commencez à trader