6 min read 

Tous les traders sont des êtres humains (rappelez-vous qu’il n’y a toujours pas de robot qui peut fournir à chaque coup des résultats positifs dans le trading). La psychologie humaine joue donc un rôle important dans tout marché financier, qu’il s’agisse d’actions, d’obligations, de devises ou de marchandises.

Les cycles économiques, qui correspondent aux périodes de hausse et de baisse des prix, sont de nature variable. Certains d’entre eux peuvent être attribués à la psychologie du marché. Voici comment ils fonctionnent. Lorsqu’un nombre sans cesse croissant de personnes entrent sur un marché particulier avec une position longue, que ce soit Bitcoin en 2017 ou l’industrie informatique à la fin des années 90, on peut s’attendre à ce que le prix affiche une croissance régulière avec peu ou pas de retracement. Il en résulte une illusion de croissance sans fin. Ce qui suit est une véritable hystérie. Dans les années 90, de nombreux experts en investissement de renom ont qualifié l’informatique de « seule industrie qui mérite encore votre argent ». Il en fut de même pour Bitcoin en 2017. Lorsque le prix d’un actif particulier affiche des gains à trois chiffres, aux yeux de certains experts, il devient soudainement le Saint Graal du trading. Pourtant, en réalité, c’est tout le contraire. Plus la croissance est rapide, plus la probabilité d’un crash soudain est élevée. Le bitcoin et la bulle Internet ne sont pas des exceptions. Il est donc sage d’envisager un portefeuille diversifié.

La phase haussière du cycle du marché

Lorsque le prix de l’actif (qu’il s’agisse d’actions, d’une marchandise, d’une cryptomonnaie ou de toute autre chose) s’éloigne trop de sa valeur intrinsèque — en d’autres termes, réelle —, le décompte commence. Tôt ou tard, le marché démontrera qu’il n’y a plus de potentiel de croissance, et les sages commenceront à retirer leur argent de l’actif.

Il en va de même pour les périodes de récession économique. Le grand public (qui est le principal responsable du phénomène de la psychologie du marché) est trop impatient de vendre lorsque le prix des actifs commence à chuter. Ce qui constitue une opportunité lucrative d’acheter à bas prix pour un professionnel devient un bain de sang pour des traders non préparés.

La phase baissière du cycle du marché

Il est difficile d’éviter la tentation de garder une position rentable un peu plus longtemps et, bien sûr, vous n’avez pas à fermer toutes les positions à long terme en même temps. Pourtant, il est important d’estimer les perspectives de croissance future. En estimant le prix cible, le support et les niveaux de résistance, vous pouvez obtenir une meilleure compréhension de la quantité de jus qui reste dans l’actif que vous tradez. En d’autres termes, vous n’avez pas besoin de croire en un actif particulier, vous devez en évaluer le potentiel réel de manière approfondie et sereine.

La même logique s’applique aux délais plus courts, car la plupart des indicateurs d’analyse technique tiennent compte des principes de la psychologie des masses. Ce qui monte doit retomber, et ce qui tombe doit remonter. En prédisant le sentiment du marché, vous serez en mesure de prédire le comportement des autres traders et, par conséquent, le prix de l’actif. Cela peut sembler ringard, mais pour réussir dans le trading, vous devez penser comme les autres et prévoir leurs actions. Et c’est là que la psychologie du marché entre en jeu…

Vers la plateforme